"À Tout Prix" de Yann Danh

11 juin

"À Tout Prix" était en compétition au festival G.E.N.R.E. III où il a reçu le coup de cœur du jury.

Dire que le film de Yann Danh était attendu est un euphémisme (figure de style très prisée par la presse). Pour faire honneur à son public, Yann a choisi une salle de choix puisque la première d’À Tout Prix a eu lieu au Max Linder le 6 mai dernier.

Synopsis : Suite à la délocalisation de leur entreprise, trois sacrifiés du système prennent les armes et kidnappent leur ex patron. Bien que leur demande de rançon ait été rejetée, ils comptent bien prouver qu’ils sont prêts à tout pour obtenir l’argent qu’ils réclament…

Si on y retrouve les ingrédients, ATP n’est pas un simple film de genre de plus. Le traitement s’axe surtout autour de son trio de personnages, très bien interprétés par Franck Sarrabas, Pascal Hénault et Simon Frenay, suivi de leur évolution inattendue autour d’un script pas déplaisant, plutôt riche même et qui nécessite plus d’un visionnage pour en saisir toutes les bribes. Car À tout Prix est très dense pour un court et s’apparente plus à une note d’intention de son réalisateur où transpire ses envies de cinéma : La silhouette d’une snipeuse (Fatima Adoum) toute droit sortie d’un (bon) film d’action d’Europa, une scène de séquestration au dénouement surprenant, les apparences trompeuses, le facteur humain, la satire politico-sociale… ça fait beaucoup pour un film d’une dizaine de minutes et il est clair pour son auteur qu’il est définitivement temps de s’atteler à un format plus long. Si j’ai évoqué plus tôt l’incarnation habile du trio les autres comédiens sont tout aussi juste, du très bon personnage de Cortal incarné par Marc Duret à la présentatrice du journal (Onna Clairin), impeccables dans leur rôle. Comme toujours avec un film de Yann Danh l’emballage séduit avec une mise en scène soignée, une très jolie photographie signée par son complice Vincent Vieillard-Baron, un montage percutant et bien rythmé auquel s’ajoute une solide partition musicale du jeune Anthony D’Amario.

Pour avoir vu plus tôt un premier montage « brut », le travail sur la post-production sonore et visuelle force le respect et les nombreux trucages passent comme une lettre à la poste. De quoi oublier qu’il s’agit d’un court-métrage réalisé dans la douleur pour moins de 8000€.

Cela faisait un moment que Yann n’avait pas signé de fiction et son retour s’avère des plus efficace. Reste une évidence : il est enfin temps de passer au long !

De nouveau, une pensée pour le monteur Louis Pesnot qui nous a quitté bien trop tôt. Il aura eu le temps de contribuer à la réussite de ce court qui lui est dédié.

Pour tout savoir sur le film rendez-vous par ici

Le Teaser

Bertrand Cazor a eu l’amabilité de me prêter sa caméra pour capturer quelques images de la projection pour faire un petit montage (par Thomas Ducreux). Malheureusement je n’ai pas pu tout garder donc encore merci à ceux qui ont joué le jeu même s’ils ne figurent pas dans la vidéo.

Projection au Max Linder :

About these ads

4 Réponses to “"À Tout Prix" de Yann Danh”

  1. YANN DANH 14 juin 2012 at 1 h 27 min #

    - Musique de la vidéo : d’Anthony D’Amario (Extraits de la B.O d’A TOUT PRIX)

  2. YANN DANH 14 juin 2012 at 1 h 28 min #

    - Musique d’Anthony D’Amario (Extraits de la B.O d’A TOUT PRIX)

  3. Kyoko 26 juillet 2013 at 10 h 20 min #

    Ton travail ne cnahge pas. Une belle constance dans la qualite9. Difficile de choisir un cliche9 plus qu’un autre. Au feeling sans re9fle9chir juste e0 l’instinct, je te dirai les deux cliche9s de Davy avec Cloe9 (e7a c’est mon cf4te9 papa refoule9 qui parle lol!) ensuite le double9 Cloe9 regard par dessus l’e9paule et je gambade avec mon panier, c’est tre8s jolie. Le regard de Sasha avec ce panier trop grand pour lui et sa petite guitare jazz manouche, trop mignon et enfin le regard de maman belle et fie8re d’Alexandra dans le dernier cliche9. Et le n&b de toute la famille qui de9bute la se9rie aussi qui est parfait. Voila! A si, dernie8re petite note. Le chapeau e7a revient et bien je dis que c’est pas mal du tout. Les gars faut ce remettre au chapeau. e7a pose un homme se9rieusement. Davy le porte tre8s bien. c9galement tre8s bien tous les petits accessoires pique-nique. J’ai aime9, j’aime et je sais que j’aimerai encore ce qui viendra par la suite. Merci merci et bravo. Bonne continuation c9lodie.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Compte-rendu de G.E.N.R.E. III « fenetresurcourt - 27 juillet 2012

    [...] “À Tout Prix” de Yann Danh (Mention [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: